Vous êtes ici : Accueil > Présentation

Présentation

                                          Coups de coeur 2017

 

 

                                             LIVRES POUR ADULTES 

 

 

Dans la forêt / Jean Hegland

Gallmeister, 2017

Rien n'est plus comme avant : le monde tel qu'on le connaît semble avoir vacillé, plus d'électricité ni d'essence, les trains et les avions ne circulent plus. Des rumeurs courent, les gens fuient. Nell et Eva, dix-sept et dix-huit ans, vivent depuis toujours dans leur maison familiale, au coeur de la forêt. Quand la civilisation s'effondre et que leurs parents disparaissent, elles demeurent seules, bien décidées à survivre. Il leur reste, toujours vivantes, leurs passions de la danse et de la lecture, mais face à l'inconnu, il va falloir apprendre à grandir autrement, à se battre et à faire confiance à la forêt qui les entoure, emplie d'inépuisables richesses. Considéré comme un véritable choc littéraire aux États-Unis, ce roman sensuel et puissant met en scène deux jeunes femmes qui entraînent le lecteur vers une vie nouvelle. 


 

Comment être seul / Rebecca Dinerstein

Actes Sud, 2016

Dans le décor nu et non moins somptueux du Grand Nord, sous l'omniprésent soleil de minuit, Frances et Yasha sont surpris de trouver refuge l'un en l'autre. Elle, fraîchement diplômée et délaissée par son petit ami, a fui sa famille au bord de la rupture pour rejoindre une résidence d'artistes isolée. Lui, immigré russe élevé dans une boulangerie de Brighton Beach, débarque de Brooklyn pour accomplir les dernières volontés de son père : être enterré "au sommet du monde". Ils sont venus jusque-là pour apprendre à être seuls. Mais aux Lofoten, archipel de six minuscules îles perdues en mer de Norvège, quelque chose d'inespéré les attend. Dans sa langue souple et généreuse, poétique, magné- tique, conjuguant personnages rafraîchissants et scènes cocasses, Rebecca Dinerstein explore avec humour et jubilation le passage périlleux de l'adolescence à l'âge adulte et les difficultés à devenir soi-même. Au coeur d'une nature sublime, un roman sensible et sensuel qui dépoussière les thèmes éternels de l'amour et de la solitude. 

 

CD  

 

 

Özlem Bulut / Ask

Turquie, 2016

La chanteuse turque est sûrement l’artiste qui représente le mieux le jazz-oriental moderne. Son deuxième album est parsemé de belles envolées lyriques mêlées à des rythmes orientaux enrichis d’improvisations jazzy, le tout porté par la virtuosité et la puissance de la voix d’Özlem. Basé sur le mélange des genres, ce projet a pour objectifs de casser l’image conventionnelle de la musique orientale et de promouvoir la beauté de la langue Turque en l’ouvrant à de nouvelles influences musicales et culturelles. 

 

DVD

 


Captain Fantastic / Matt Ross

Drame, 2016

Dans les forêts reculées du nord-ouest des États-Unis, vivant isolé de la société, un père dévoué a consacré sa vie toute entière à faire de ses six jeunes enfants d'extraordinaires adultes. Mais quand le destin frappe sa famille, ils doivent abandonner ce paradis qu'il avait créé pour eux. La découverte du monde extérieur va l'obliger à questionner ses méthodes d'éducation et remettre en cause tout ce qu'il leur a appris. 

 


Ma vie de courgette / Claude Barras

Animation, 2016

Courgette n'a rien d'un légume, c'est un vaillant petit garçon. Il croit qu'il est seul au monde quand il perd sa mère. Mais c'est sans compter sur les rencontres qu'il va faire dans sa nouvelle vie au foyer pour enfants. Simon, Ahmed, Jujube, Alice et Béatrice : ils ont tous leurs histoires et elles sont aussi dures qu'ils sont tendres. Et puis il y a cette fille, Camille. Quand on a 10 ans, avoir une bande de copains, tomber amoureux, il y en a des choses à découvrir et à apprendre. Et pourquoi pas même, être heureux. 

 

Coups de coeur 2016 

 

 

ALBUMS



La Mésaventure / Iwona Chmielewska

Format, 2016

Une jeune fille repasse la nappe préférée de sa maman, un souvenir précieux brodé par la grand-mère. Mais voilà, elle se perd dans ses pensées et le fer à repasser laisse une trace indélébile sur le joli tissu ! Quelle mésaventure ! Que dira maman à son retour ? Ce livre renferme, en quelques phrases et quelques images, bien plus qu'un roman. C'est un vrai chef-d'oeuvre, un picture book à l'état pur. Iwona Chmielewska. Une écrivaine ? Non. Une illustratrice ? Non plus. Une prestidigitatrice ? Oui, dans un sens. C'est une illusionniste. Une magicienne. Une artiste. Enchaîne- t-elle les saltos ? Les tours de magie ? Fait-elle sortir des lapins de son chapeau ? Presque. Elle fait des livres. Pour les enfants ? Bien sûr ! Aussi pour les enfants. Aujourd'hui, le livre illustré est une véritable poésie de l'image et il s'adresse aussi bien aux enfants qu'aux adultes, qui n'hésitent pas à réinterpréter leurs propres conceptions de l'image et du texte. La Mésaventure constitue pour cela un excellent point de départ. C'est un album pour les enfants et leurs parents, mais aussi pour les adultes sans enfants.


 

LIVRES POUR ADULTES

 


 

Petit pays / Gaël Faye

Grasset, 2016

En 1992, Gabriel, dix ans, vit au Burundi avec son père français, entrepreneur, sa mère rwandaise et sa petite sœur, Ana, dans un confortable quartier d’expatriés. Gabriel passe le plus clair de son temps avec ses copains, une joyeuse bande occupée à faire les quatre cents coups. Un quotidien paisible, une enfance douce qui vont se disloquer en même temps que ce « petit pays » d’Afrique brutalement malmené par l’Histoire. Gabriel  voit avec inquiétude ses parents se séparer, puis la guerre civile se profiler, suivie du drame rwandais. Le quartier est bouleversé. Par vagues successives, la violence l’envahit, l’imprègne, et tout bascule. Gabriel se croyait un enfant, il va se découvrir métis, Tutsi, Français…
Avec un rare sens du romanesque, Gaël Faye évoque les tourments et les interrogations d’un enfant pris dans une Histoire qui le fait grandir plus vite que prévu. Nourri d’un drame que l’auteur connaît bien, un premier roman d’une ampleur exceptionnelle, parcouru d’ombres et de lumière, de tragique et d’humour, de personnages qui tentent de survivre à la tragédie.


 


 

Continuer / Laurent Mauvignier

Editions de Minuit, 2016

Sibylle, à qui la jeunesse promettait un avenir brillant, a vu sa vie se défaire sous ses yeux. Comment en est-elle arrivée là ? Comment a-t-elle pu laisser passer sa vie sans elle ? Si elle pense avoir tout raté jusqu’à aujourd’hui, elle est décidée à empêcher son fils, Samuel, de sombrer sans rien tenter. Elle a ce projet fou de partir plusieurs mois avec lui à cheval dans les montagnes du Kirghizistan, afin de sauver ce fils qu’elle perd chaque jour davantage, et pour retrouver, peut-être, le fil de sa propre histoire.


 



Un cœur en silence / Blanca Busquets

Les Escales, 2015

À Berlin, le concert en hommage à Karl T., chef d'orchestre virtuose décédé dix ans auparavant, est sur le point de commencer. Elles sont toutes là. Teresa, Maria, Anna. Elles, qui l’ont connu. Ailleurs, avant, autrefois à Barcelone. Elles, qui l’ont admiré, aimé, haï et n’ont pu l’oublier. Elles, dont les destins restent liés malgré le temps et la distance. Malgré les abandons, les trahisons, les mensonges, les ombres du passé. En vertu d’une passion dévorante partagée pour la musique. D’un concerto pour deux violons de Bach, et d’un Stainer unique, disparu depuis longtemps…


 



Je me souviens de tous vos rêves / René Frégni

Gallimard, 2016   

L'automne en Provence est limpide et bleu, ce n'est pas une saison, c'est un fruit : les touristes sont partis, la nature exulte dans une profusion de couleurs et d'odeurs. Mais si l'écrivain flâneur célèbre avec sa sensualité coutumière Manosque et la campagne provençale, il est avant tout attentif à ceux qui vivent dans les recoins de la société, les pauvres, les fous, les errants dont il se sent frère, et dont il parle sans apitoiement. Une émotion sincère et simple vibre dans chaque page, qu'il s'agisse de raconter la mort d'un chat ou la surprise d'entendre une femme qui jouit dans la maison d'à côté. Les femmes sont ici très présentes, que ce soient les servantes d'auberges longuement contemplées, ou Isabelle, " la fiancée des corbeaux ", auprès de qui l'écrivain trouve paix et bonheur.

 


 

Dans les prairies étoilées / Marie-Sabine Roger

Le Rouergue, 2016

Merlin, auteur d’une série BD à succès, perd son vieux copain Laurent, qui lui a inspiré son héros, Jim Oregon. Comment continuer à le faire vivre dans ses dessins, d’autant que dans son « testament », Laurent lui impose deux contraintes pour l’album à venir…. Marie-Sabine Roger s’amuse allègrement à jongler entre deux mondes, celui de la réalité et de la BD, et donne naissance comme toujours à une tribu de personnages tout en couleurs.


 Le chant de la Tamassee / Ron Rash

Seuil, 2016

Ruth Kowalsky, 12 ans, se noie dans la Tamassee, rivière de Caroline du Sud, alors que ses parents pique-niquent tranquillement à quelques mètres de là. Le courant étant trop fort à cet endroit, les plongeurs ne parviennent pas à dégager son corps, coincé sous un rocher à proximité d'une chute. Le père de la victime, un banquier qui a des relations, obtient l'installation un barrage amovible pour détourner le cours de l'eau vers la rive droite, contre l'avis des gens du cru qui connaissent le danger encouru. Une guerre s'engage alors avec les écologistes locaux, qui se targuent du Wild and Scenic Rivers Act, loi fédérale interdisant à quiconque de perturber l'état naturel d'une rivière qui a obtenu le label" sauvage". Très vite, le fait-divers prend une dimension nationale, le cirque médiatique se déchaîne de répugnante manière et des enjeux plus importants que la digne sépulture d'une enfant se profilent : pouvoir local, chantage politique, intérêts financiers. Une jeune photographe de presse, Maggie, native du comté où se joue le drame, est chargée de couvrir les événements. Consciente que l'opinion publique soutient les parents, elle penche affectivement du côté des protecteurs de la nature : comme elle, plus d'un lecteur hésitera entre les deux camps.

 



Le Fil / Sophie Lemp

Falllois, 2015

«Ma petite fille chérie, ce joli carnet que tu m'as offert pour mon anniversaire, je vais te le consacrer... Si un jour tu lis ces pages, tu sauras combien tu es mon bonheur.» Trois carnets. L'amour qu'elle me portait irradie. Chaque page en est baignée... Grâce aux mots qu'elle avait écrits presque chaque soir, j'extirpe de ma mémoire des jours que je croyais oubliés. Portrait croisé d'une jeune femme et de sa grand-mère, Le Fil est le récit d'un deuil, mais aussi un livre sur la transmission, sur la mémoire, sur les traces que laisse en nous notre enfance.

 

BANDES DESSINEES ADULTES 



A coucher dehors / Aurélien Ducoudray, Anlor

Grand angle, 2016

Amédée, Prie-Dieu et la Merguez vivent sur les bords de Seine. Mais la destinée fait parfois preuve de bienveillance avec les SDF. Elle offre à Amédée un nouveau toit par le biais d'un héritage : un magnifique pavillon de banlieue. En contrepartie, il doit devenir le tuteur légal de Nicolas, le fils trisomique de sa vieille tante récemment décédée. De surcroit, Amédée se retrouve responsable d'une maison qui attise toutes les convoitises. Mais surtout, il hérite d'un passé, d'une famille et de ses secrets qu'il découvre peu à peu.


 


 Je ne me suis jamais sentie aussi belle 

Isabelle Bauthian, Maud Hopsie

Delcourt, 2016

Non, la grossesse n’est pas magnifique ! C’est à 99 % des désagréments. Et celles qui prétendent le contraire vous mentent au nom de la survie de l’espèce, ou pratiquent assidûment l’autosuggestion. Apoline et Guilhem, un jeune couple moderne, va se re-découvrir à travers l’une des expériences les plus banales et pourtant les plus mystifiées de la vie. Un récit drôlissime sans langue de bois. 

 



Contrecoups, Malik Oussekine / Jeanne Puchol, Laurent-Frédéric Bollée

Casterman, 2016

30 ans après, le récit d'un drame qui secoua la société française. Cela faisait plusieurs semaines de les étudiants manifestaient dans Paris et que les face-à-face avec la police se durcissaient. Mais pour Olivier, Estelle, Martin, Oscar, Jean-Luc, Alain, Lise, Hassin et Francky, la vie continuait et la soirée du 5 décembre 1986 aurait pu être comme toutes les autres... Sauf qu'ils se sont retrouvés en plein cœur de « l'affaire Malik Oussekine ».

 



La menuiserie / Aurel

Futuropolis, 2016

Aurel est le dernier représentant d’une famille d’artisans ardéchois qui se transmettent la menuiserie familiale de générations en générations. Lui, a décidé il y a quelques années de suivre une autre voie. L’entreprise de son père va fermer. Les ouvriers vont devoir trouver du travail ailleurs. Il va falloir aussi trouver à vendre les machines. Y aurait-il un repreneur pour cette structure entretenue avec cœur et sérieux depuis des décennies ? De cette chronique familiale toute en retenue, Aurel aborde des questions prosaïques sociologiques et politiques : qu’est-ce qu’une petite PME familiale, quelles sont les difficultés de diriger et travailler dans une telle entreprise, au fin fond d’un petit village loin de tout. Les ouvriers parviendront-ils à reprendre l’entreprise en montant une SCOP (Société coopérative et participative) ? Aurel est retourné dans son village d’enfance. Il a suivi et interrogé son père, les ouvriers et les clients de la menuiserie, mais aussi sa grand-mère, qui continue de recevoir son fils toutes les semaines à déjeuner, ouvrant sa cuisine à l’instar d’un Q.G de campagne où l’on fait le point, où l’on prend des décisions, où l’on convoque le passé pour aider à préparer l’avenir. La menuiserie est un voyage intimiste au cœur de la France, loin des clichés des journaux télévisés, qui nous invite également à réfléchir sur nos choix de vie, et l’avenir promis à ces petites fabriques qui résistent encore à la mondialisation… mais pour combien de temps ? Un voyage intimiste au cœur de la France qui résiste encore à la mondialisation...

 

CD 

 

Naâman / Rays of Resistance

Reggae, 2015

C’est avec des beats bien aiguisés, des mélodies chaloupées, des lyrics positifs et engagés, que Naâman a su créer une esthétique bien à lui, nous faisant voyager entre Kingston et la Normandie. Le jeune mais sérieux talent de la scène reggae française est enfin de retour avec un nouvel album ! Connu pour ses concerts enflammés, un son original et une énergie folle, Naâman n’en a pas fini de nous offrir des tubes. Inspiré et passionné par les oldies jamaïquains il mélange Reggae, Hip Hop et Soul avec brio. Une recette qui a largement fait ses preuves réunissant un public de jeunes aficionados avides de positif et de changement. 

 

    

Yom / songs fot the old man

jazz-folk, 2016

« Après 7 albums consacrés indirectement à l'héritage culturel maternel (origines juives de Transylvanie), j’ai conçu « Songs for the Old Man » comme une ré-interprétation de l'exil américain de mon père parti dans les années 50 aux Etats Unis.Un recueil de folk songs clarinettistiques que je "chante" pour mon père, à mon père, mais aussi à tous ceux qui passent leur vie sur la route, les nomades, les hobos, les déplacés, les réfugiés, avec l’envie de mélanger mes influences diverses d’Europe de l’Est à « l’americana ». 

 



Gregory Porter / Take me to the alley

Soul/jazz, 2016

L'histoire d'amour entre Gregory Porter et les amateurs de jazz continue avec ce quatrième album, le deuxième pour le compte du label Blue Note, Take Me to the Alley, dont la sortie suit de trois ans celle de Liquid Spirit (2013), qui l'avait vu remporter le Grammy Award du meilleur enregistrement de jazz vocal. Si son style qui navigue dans les grandes largeurs entre le blues, le jazz cuivré, la soul millésimée et le funk séduit encore timidement dans son pays, c'est en Europe et tout particulièrement au Royaume-Uni, que Gregory Porter est le plus estimé comme auteur, compositeur et interprète à la voix chaude, profonde et enveloppante, du haut de son grand gabarit surmonté d'un éternel couvre-chef.

 



Emily Loizeau / Mona

Chanson, 2016

Hommage à sa mère, la comédienne anglaise Dame Peggy Ashcroft (1907-1991), vue à l'écran dans Les 39 marches (1935) d'Alfred Hitchcock et cinquante ans après dans La Route des Indes (1984) de David Lean, le projet est d'abord passé par la scène du 104, à Paris, avant de se matérialiser en album. Au-delà de sa magnifique introduction, dans le style qui a fait la singularité de la Franco-Anglaise dans le paysage de la chanson, Mona surprend par son côté « do it yourself ». Non pas que le recueil réalisé avec Renaud Létang et ses musiciens proches, Olivier Koundouno au violoncelle et Csaba Palotaï à la guitare, paraisse artisanal, mais il se démarque par le sentiment de douce violence qu'il renvoie, des sonorités plus rêches mêlées aux aspects doux et mélancoliques des arrangements et de la voix.

 


Santana / IV

rock, 2016

45 ans, c'est le temps qu'il aura fallu pour retrouver Santana dans sa formation quasi-originale depuis «Santana III» en 1971. Au terme de deux années de séances d'écriture et d'enregistrement naissent 16 nouveaux titres qui n'ont rien à envier à ce qui a fait les premiers succès du groupe après leur découverte à Woodstock en 1969. Des rythmes Cha-Cha/latino jazz d'Anywhere You Want To Go, aux solos de guitares blues-psychédéliques endiablés (All Aboard), en passant par les percussions effrénées de Freedom In Your Mind et Choo Choo, « IV » porte définitivement les marques de fabrique historiques du quintet

 



Man made object / Gogo Penguin

Electro-jazz, 2016

Les deux années qui viennent de s’écouler ont été riches en émotions pour les trois mancuniens de GoGo Penguin (le batteur Rob Turner, le contrebassiste Nick Blacka et le pianiste Chris Illingworth). Leur manière inimitable de mélanger thèmes de piano minimalistes, lignes de basse puissantes et parties de batteries sous influence electro leur a notamment valu d’être nommé au Mercury Prize en Angleterre. S’ils jouent bien sur de véritables instruments, les membres de GoGo Penguin s’inspirent indéniablement des différents courants de la musique électronique, leur amour pour les bips de jeux d’arcade, les motifs rythmiques les plus surprenants, les mélodies hypnotiques à la Aphex Twin et les lignes de basses puissantes transparaissant à tout moment dans leur musique.

DVD



Les innocentes, Anne Fontaine

Drame, 2016

Pologne, décembre 1945. Mathilde Beaulieu, une jeune interne de la Croix-Rouge chargée de soigner les rescapés français avant leur rapatriement, est appelée au secours par une religieuse polonaise. D’abord réticente, Mathilde accepte de la suivre dans son couvent où trente Bénédictines vivent coupées du monde. Elle découvre que plusieurs d’entre elles, tombées enceintes dans des circonstances dramatiques, sont sur le point d’accoucher. Peu à peu, se nouent entre Mathilde, athée et rationaliste, et les religieuses, attachées aux règles de leur vocation, des relations complexes que le danger va aiguiser...C’est pourtant ensemble qu’elles retrouveront le chemin de la vie.

 



Tout en haut du monde / Rémi Chaye

Animation, 2016

1882, Saint-Pétersbourg. Sacha, jeune fille de l’aristocratie russe, a toujours été fascinée par la vie d’aventure de son grand-père, Oloukine. Explorateur renommé, concepteur d'un magnifique navire, le Davaï, il n’est jamais revenu de sa dernière expédition à la conquête du Pôle Nord. Sacha décide de partir vers le Grand Nord, sur la piste de son grand-père pour retrouver le fameux navire.

 

Coups de coeur 2015

LIVRES POUR ADULTES


 

Victor Hugo vient de mourir / Judith Perrignon

Iconoclaste, 2015

«  La nouvelle court les rues, les pas de porte et les métiers, on entend l'autre dire qu'il est mort le poète. Vient alors cette étrange collision des mots et de la vie, qui produit du silence puis des gestes ralentis au travail. L'homme qui leur a tendu un miroir n'est plus là. Tout s'amplifie, tout s'accélère. On dirait qu'en mourant, qu'en glissant vers l'abîme, il creuse un grand trou et y aspire son temps, sa ville... »
La mort de Victor Hugo puis les funérailles d'État qui s'annoncent déclenchent une véritable bataille. Paris est pris de fièvre. D'un événement historique naît une fable moderne, un texte intime et épique où tout est vrai, tout est roman.

 



Soudain, seuls / Isabelle Autissier

Stock, 2015

Ils sont partis tôt. La journée promet d'être sublime comme savent parfois l'être ces latitudes tourmentées, le ciel d'un bleu profond, liquide, de cette transparence particulière aux Cinquantièmes Sud. Pas une ride à la surface, Jason, leur bateau, semble en apesanteur sur un tapis d'eau sombre. Les albatros, en panne de vent, pédalent doucement autour de la coque.
Ils ont tiré l'annexe bien haut sur la grève et longé l'ancienne base baleinière. Au détour de chaque tas de briques, dans les cabanes écroulées, au milieu d'un fouillis de tuyaux qui ne vont plus nulle part, des groupes de manchots circonspects, des familles d'otaries, des éléphants de mer se prélassent. Ils sont restés un bon moment les contempler et c'est tard dans la matinée qu'ils ont commencé à remonter la vallée. Arrivés au premier ressaut, avant de perdre la mer de vue, ils font une autre pause. C'est si simple, si beau, quasi indicible. Rien n'est plus paisible qu'un iceberg par temps calme. Le ciel se zèbre d'immenses griffures, nuages sans ombre de haute altitude, que le soleil ourle d'or. Ils restent longtemps fascinés, savourant cette vision. Sans doute un peu trop longtemps. Louise note que ça grisaille dans l'ouest et ses antennes de montagnarde se déplient, en alerte.
«Tu ne crois pas qu'on ferait mieux de rentrer, les nuages arrivent.»
Le ton est faussement enjoué, mais l'inquiétude perce.
«Sûrement pas ! Ah, toi, il faut toujours que tu te biles. Si ça se couvre, on aura moins chaud.»

 



 

Otages intimes / Jeanne Benameur

Actes Sud, 2015

C’est l’histoire d’Etienne, photographe de guerre, pris en otage dans quelque lointaine ville à feu et à sang. C’est l’histoire d’un enfermement et d’une libération – pas forcément ceux qu’on croit. Sur une thématique éminemment contemporaine, le nouveau roman de Jeanne Benameur s’ouvre comme un film d’action pour mieux se muer en authentique livre de sagesse. Avec la délicatesse d’âme et la profonde sincérité qu’on lui connait, l’auteur des Demeurées et de Profanes y tend une ligne droite entre la tête et le cœur, un chemin vers des êtres debout.

 



Amours / Léonor de récondo

Sabine Wespieser, 2015

"L'amour est là où il ne devrait pas être, au deuxième étage de cette maison cossue, protégé par la pierre de tuffeau et ses ardoises trop bien alignées, protégé par cette pensée bourgeoise qui jusque-là les contraignaient et qui, maintenant, leur offre un écrin." Nous sommes en 1908. Léonor de Récondo choisit le huis clos d'une maison pour écrire un éblouissant roman sur l'épanouissement du sentiment amoureux le plus pur - et le plus inattendu. Victoire est mariée depuis cinq ans avec Anselme de Boisvaillant. Rien ne destinait cette jeune fille de son temps, précipitée dans un mariage arrangé avec un riche notaire et que les choses du sexe plongent dans l'effarement, à prendre en mains sa destinée. Surtout pas son trouble face à l'inévitable question de l'enfant qui ne vient pas. Sa détermination se montre pourtant sans faille lorsque la petite bonne de dix-sept ans, Céleste, tombe enceinte : cet enfant sera celui du couple, l'héritier Boisvaillant tant attendu. Comme elle l'a déjà fait dans le passé, la maison aux murs épais s'apprête à enfouir le secret de famille. Céleste comprend ce qui se joue là, et décide de porter secours à l'enfant à qui elle a donné le jour. Léonor de Récondo fait alors exploser les cadres de la conformité bourgeoise pour toucher à l'éclosion du désir, la prise de conscience de son propre corps, la ferveur et la pureté d'un sentiment qui balayera tout. Grand roman d'amour, ce livre est aussi celui de l'émancipation féminine.

 



Le dernier gardien d’Ellis Island / Gaëlle Josse

Notabilia, 2014

New York, 3 novembre 1954. Dans cinq jours, le centre d'Ellis Island, passage obligé depuis 1892 pour les immigrants venus d'Europe, va fermer. John Mitchell, son directeur, officier du Bureau fédéral de l'immigration, resté seul dans ce lieu déserté, remonte le cours de sa vie en écrivant dans un journal les souvenirs qui le hantent : Liz, l'épouse aimée, et Nella, l'immigrante sarde porteuse d'un étrange passé.
Un moment de vérité où il fait l'expérience de ses défaillances et se sent coupable à la suite d'événements tragiques. Même s'il sait que l'homme n'est pas maître de son destin, il tente d'en saisir le sens jusqu'au vertige.
A travers ce récit résonne une histoire d'exil, de transgression, de passion amoureuse d'un homme face à ses choix les plus terribles.

 



Pas pleurer / Lydie Salvayre

Seuil, 2014

Deux voix entrelacées. Celle, révoltée, de Georges Bernanos, témoin direct de la guerre civile espagnole, qui dénonce la terreur exercée par les nationalistes avec la bénédiction de l'Eglise catholique contre les " mauvais pauvres ". Son pamphlet, Les Grands cimetières sous la lune, fera bientôt scandale. Celle, roborative, de Montse, mère de la narratrice et " mauvaise pauvre ", qui, soixante-dix ans après les événements, a tout gommé de sa mémoire, hormis les jours radieux de l'insurrection libertaire par laquelle s'ouvrit la guerre de 36 dans certaines régions d'Espagne, des jours que l'adolescente qu'elle était vécut dans la candeur et l'allégresse dans son village de Haute Catalogne. Deux paroles, deux visions qui résonnent étrangement avec notre présent, comme enchantées par l'art romanesque de Lydie Salvayre, entre violence et légèreté, entre brutalité et finesse, portées par une prose tantôt impeccable, tantôt joyeusement malmenée.

 


 

Pietra Viva / Léonor de Récondo

Sabine Wespieser, 2013.

Michelangelo, en ce printemps 1505, quitte Rome bouleversé. Il vient de découvrir sans vie le corps d’Andrea, le jeune moine dont la beauté lumineuse le fascinait. Il part choisir à Carrare les marbres du tombeau que le pape Jules II lui a commandé. Pendant six mois, cet artiste de trente ans déjà, à qui sa pietà a valu gloire et renommée, va vivre au rythme de la carrière, sélectionnant les meilleurs blocs, les négociant, organisant leur transport. Sa capacité à discerner la moindre veine dans la montagne a tôt fait de lui gagner la confiance des tailleurs de pierre.
Lors de ses soirées solitaires à l’auberge, avec pour seule compagnie le petit livre de Pétrarque que lui a offert Lorenzo de Medici et la bible d’Andrea, il ne cesse d’interroger le mystère de la mort du moine, tout à son désir impétueux de capturer dans la pierre sa beauté terrestre.
Au fil des jours, le sculpteur arrogant et tourmenté, que rien ne doit détourner de son œuvre, se laisse pourtant approcher : par ses compagnons les carriers, par la folie douce de Cavallino, mais aussi par Michele, un enfant de six ans dont la mère vient de mourir. La naïveté et l’affection du petit garçon feront resurgir les souvenirs les plus enfouis de Michelangelo.
Parce qu’enfin il s’abandonne à ses émotions, son séjour à Carrare, au cœur d’une nature exubérante, va marquer une transformation profonde dans son œuvre. Il retrouvera désormais ceux qu’il a aimés dans la matière vive du marbre. 

 

 

DOCUMENTAIRES

 



Y revenir / Dominique Ané

Stock, 2012

Dominique Ané, c’est le vrai nom du chanteur Dominique A. Dans ce texte autobiographique, il se confie et revient à Provins, sa ville natale qui ne cesse de le hanter, entre attirance et répulsion, tristesse et espoir. Dans une langue délicate et ciselée qui rappelle les textes de ses chansons, il raconte comment, enfant unique, la découverte du chant et de la musique lui ont permis de devenir un homme et de trouver sa place.




Métallos, mineurs, manuchards…ouvriers et communistes à Saint-Etienne (1944-1958) / Jean-Michel Steiner

Publications de l’Université de Saint-Etienne, 2014

Regard sur la place des ouvriers dans la vie stéphanoise. Mineurs, métallos, manuchards étudie leurs liens avec le PCF pendant la IVe République. Comment Saint-Étienne, cité industrielle, «grande ville ouvrière», a-t-elle accueilli ce «parti ouvrier» à la Libération ? Comment celui-ci s'est-il implanté dans le tissu social ? Pourquoi n'a-t-il pu emporter la mairie en 1945 ? Comment les populations ouvrières ont-elles traversé les crises de 1947 et 1948 ? Pourquoi la direction de la Fédération a-t-elle été en grande partie renouvelée en 1953 ? Le PCF n'a-t-il été qu'une force d'opposition ? Résultats de scrutins, débats politiques, textes internes, rapports policiers et économiques, articles et photographies de presse, documents privés, témoignages oraux, sont ici confrontés.
Jean-Michel Steiner, né en 1950, agrégé et docteur en histoire, a enseigné en lycée et à l'Université. Ses recherches sur les mouvements sociaux et la vie politique dans la région stéphanoise de 1870 à 1968 ainsi que sur la seconde guerre mondiale ont donné lieu à de nombreux articles.


 

 

Une Bible / Philippe LECHERMEIER - Rebecca DAUTREMER

Gauthier Languereau, 2014

La Bible comme un roman ! La Bible est constituée de centaines d'histoires qui ont façonné nos civilisations. Pour chacun d'entre nous, croyant ou non, connaître ces histoires dans leur richesse est un formidable voyage. Philippe Lechermeier nous y convie ici. En habile conteur et véritable magicien de la langue, il réinvente une forme pour chacune d'elles et recrée ainsi "Une bible" afin que la transmission culturelle s'accomplisse. Dans un même esprit de respect et d'entière liberté, Rébecca Dautremer repousse les frontières de son art pour mieux revisiter les scènes ainsi racontées et faire voler en éclat le cadre de nos représentations habituelles.

 


 

Mémoires d'un gandot / Corinne PRADIER

Editions Hauteur d'Homme, 2014.

Nombreux sont ceux qui se souviennent du gandot, un récipient en fer blanc parfois émaillé – aussi appelé gamelle – qui servait à transporter et faire réchauffer le repas des ouvriers. Une fois ouverte cette petite boîte de Pandore, la cohorte des hommes du jour et de la nuit défile sur un horizon sculpté de hautes tours et de monticules de terre stérile, les terrils, « ces poubelles de la mine » que l'on nomme ici crassiers !
« Mémoires d'un gandot » est le fruit d'entretiens et de nombreuses rencontres, riches et variées. Tous les ingrédients – fruits des reportages, textes, images, paroles, recettes… – ont été mis dans le gandot commun.
Au fil des pages, tout fut mélangé pour donner à goûter l'art de vivre particulier du peuple des jardins. Certaines recettes ont été livrées par le jardinier dont le portrait figure sur la même double page. D'autres fois, la recette vient d'un jardin voisin, d’une autre section ou d’autres mémoires du pays gaga. 


 

Atlas de la France incroyable / Olivier MARCHON

Autrement, 2014.

Certaines questions absolument fondamentales méritent réponses. Savoir combien faire de bises selon l'endroit où vous vous trouvez en fait partie. Embarquez pour un tour de France des curiosités, bizarreries et autres exceptions plus ou moins culturelles de notre beau pays. Une occasion unique de se cultiver en s?amusant, et inversement.


 

 

BANDES DESSINEES ADULTES



Les pommes miracle / Tsutomu Fujikawa

Editions Akata

Akinori Kimura, jeune japonais, ne se prédestinait pas à une carrière d'agriculteur. Mais suite à son mariage, par amour pour sa femme, il décide de reprendre l'exploitation de son beau-père. Filant de beaux jours à la campagne, son quotidien va pourtant être entaché quand il découvre, avec horreur, que son épouse a développé une allergie aux pesticides qu'il applique sur ses pommes. À quoi bon cultiver des fruits si la femme qu'il aime ne peut pas en profiter ? D'abord par amour, puis par conviction, cet agriculteur visionnaire va littéralement changer sa façon d'envisager son métier. Pendant plus de dix années, contre vents et marées, Akinori Kimura va chercher une solution pour pouvoir cultiver sans pesticide, de manière viable et saine, des pommes ! Plus de vingt ans après le miracle qu'il a réalisé, sa réputation a dépassé les frontières du Japon, et il est devenu l'une des références incontournables de l'agriculture raisonnée. Découvrez, en manga, son incroyable histoire !

 



Little Tulip / François Boucq, Jérôme Charyn

Le Lombard, 2014

Emprisonné en même temps que ses parents, c'est à l'âge de sept ans que Pavel a découvert l'enfer du goulag. Séparé des siens, il a dû apprendre à survivre seul. Quelques années plus tard, il connaît bien les règles qui régissent son univers : la violence permanente, l'incurie des gardiens, la toute-puissance des chefs de gangs... Il sait que s'adapter et s'endurcir ne suffisent pas. Grâce à ses talents de tatoueur, il obtient la protection de Kiril-la-Baleine, un des caïds les plus redoutables...

 


La lune est blanche / François et Emmanuel Lepage

Futuropolis, 2014

En 2011, l'Institut polaire français invite François et Emmanuel Lepage à rendre compte, dans un livre mêlant bande dessinée et photos, d'une mission scientifique sur la base française antarctique Dumont d'Urville, en Terre-Adélie.

 



Les Vieux fourneaux T.2 : Bonny and Pierrot / Wilfrid Lupano – Paul Cauuet

Dargaud, 2014.

Lupano et Cauuet décrivent avec toujours autant de drôlerie la chute libre de notre société. Restent Mimile, Antoine, Pierrot et ses anars malvoyants pour redresser la barre. Un versement inattendu de la « finance carnassière » arrive à point nommé, mais réveille également de douloureux souvenirs pour Pierrot. Sa muse libertaire, Ann Bonny, réapparaît... Wilfrid Lupano et Paul Cauuet persistent et signent des scènes et dialogues savoureux qui resteront dans les mémoires !


 


L'Arabe du futur / Riad SATTOUF

Allary, 2014

Un roman graphique où Riad Sattouf raconte sa jeunesse dans la Libye de Kadhafi et la Syrie d’Hafez al-Assad.
Né en 1978 d’un père syrien et d’une mère bretonne, Riad Sattouf grandit d’abord à Tripoli, en Libye, où son père vient d’être nommé professeur. Féru de panarabisme, Abdel-Razak Sattouf élève son fils Riad dans le culte des grands dictateurs arabes, symboles de modernité et de puissance virile.
En 1984, la famille déménage en Syrie et rejoint le berceau des Sattouf, un petit village près de Homs. Le jeune Riad s’intègre tant bien que mal dans la famille de son père (il est blond, cela n’aide pas ...) et au contact de ses cousins découvre les rudiments de la vie paysanne traditionnelle. Autrement dit, la loi du plus fort.
Il ne sait pas encore que ce père qu’il admire tant appartient au camp? des perdants. Il sait juste que Abdel-Razak Sattouf a une seule idée en tête, que son fils Riad devienne un arabe moderne et éduqué, un Arabe du futur.
L’Arabe du futur sera publié en trois volumes. Ce premier tome couvre la période 1978-1984. Il sera suivi d’un deuxième en 2015 et d’un troisième en 2016. 

 

DVD




Pop redemption / Martin Le Gall, 2013

Les Dead Makabés, groupe de black métal de 4 potes qui se connaissent depuis l’adolescence, sont en pleine crise de la trentaine ! Leurs croyances sataniques se sont estompées avec le temps face aux responsabilités des adultes... Seul le leader du groupe ne baisse pas les bras et parvient à les inscrire au plus grand festival du genre: le Hellfest ! Impliqués dans la mort accidentelle d’un patron de boîte de nuit, ils se font passer pour un groupe de pop music dans une fête de village afin d’échapper à la police !

Un road movie semé d’embûches pour 4 potes qui tentent de rester fidèles à leurs idéaux

 

Les chèvres de ma mère  / Sophie Audier, documentaire, 2014

Sur un plateau isolé des Gorges du Verdon, Maguy fabrique depuis 40 ans du fromage de chèvre dans le respect de la nature et des animaux. Bientôt à la retraite, elle doit céder son troupeau. Elle décide alors de parrainer Anne-Sophie, une jeune agricultrice qui souhaite s’installer. Au fil des saisons, le processus de transmission s’avère être un douloureux renoncement pour l’une et un difficile apprentissage pour l’autre. Peut-on encore aujourd’hui transmettre le goût de la liberté ?

 



Mommy / Xavier Dolan

Une veuve mono-parentale hérite de la garde de son fils, un adolescent TDAH impulsif et violent. Au coeur de leurs emportements et difficultés, ils tentent de joindre les deux bouts, notamment grâce à l’aide inattendue de l’énigmatique voisine d’en face, Kyla. Tous les trois, ils retrouvent une forme d’équilibre et, bientôt, d’espoir.

 


Xénia / Panos H. Koutras, 2014.

À la mort de leur mère, Dany et son frère Odysseas, 16 et 18 ans, prennent la route d'Athènes à Thessalonique pour retrouver leur père, un Grec qu'ils n'ont jamais connu. Albanais par leur mère, ils sont étrangers dans leur propre pays et veulent que ce père les reconnaisse pour obtenir la nationalité grecque. Dany et Ody se sont aussi promis de participer à un populaire concours de chant qui pourrait rendre leur vie meilleure. Ce voyage mettra à l'épreuve la force de leurs liens, leur part d'enfance et leur amour des chansons italiennes. 

 

CD



Nos histoires / La Grande Sophie

Chanson française

La Grande Sophie aura donc attendu son 7ème album pour offrir ce qu’elle avait de plus beau. Dans un écrin sophistiqué constitué de textes intimistes et pudiques, mais transpirant de vécu comme rarement, elle sert une flopée de mélodies parfaitement ciselées et toujours magnifiquement arrangées.
Moins sombre et plus ouvert que son précédent opus La Place du Fantôme, publié en 2012, qui avait raflé une Victoire de la musique, Nos Histoires porte admirablement son nom et est à ce jour le disque le plus généreux, authentique et personnel qu’ait proposé La Grande Sophie.

 



Lay low / Lou Doillon

folk-rock

Peu avant la sortie de son premier album Places, couronné d'une Victoire de la musique en 2013, qui aurait pu croire que Lou Doillon avait en réserve ces compositions, cette voix, cette fascination pour les racines musicales américaines (blues, folk, country rock), sinon Étienne Daho, qui l'a encouragée, jusqu'à la production, dans la concrétisation de ce projet ?
Trois années ont passé et la fille de Jacques Doillon et de Jane Birkin a dû remiser ses projets de cinéma pour affronter la scène et parcourir l'Hexagone de long en large, puis songer à une suite au succès-surprise du premier épisode chanté. C'est vers le Canada que s'est envolée Lou Doillon pour la production de ses nouvelles compositions, confiée à l'homme-orchestre de Timber Timbre, Taylor Kirk, dont le dernier album en date Hot Dreams (2014) résonnait sensiblement à son oreille.

 

 


 Titi Robin / Taziri, 2015

musiques du monde

Explorateur de son propre univers qui s'affranchit habilement des étiquettes formatées et des fantasmes de métissages, Titi Robin emprunte ici le chemin de crête des contours de la Méditerranée avec à ses côtés Mehdi Nassouli, un compagnon de route éclairé qui apporte sa science des musiques marocaines. Titi Robin a toujours prôné l'existence d'une musique commune à différents peuples via la fusion de différents styles musicaux issus de cultures orientales, arabes, occidentales et africaines. Cette fois, son crédo est de faire émerger un « blues méditerranéen » avec l'appui du Marocain Mehdi Nassouli et de sa guembi (instrument à cordes des gnawa)



Moriarty / Epitaph, 2015

folk

Le quatrième album de Moriarty reprend le fil là où l'avait laissé The Missing Room (2011). Enfin, au retour de trois ans de tournée, nous avons posé nos valises à Paris, et laissé émerger de nouvelles chansons. -- Encore une fois, nous avons été surpris de constater que ces chansons tournaient - de près ou de loin - autour du thème de l'au-delà, du passage d'un monde à l'autre, de la danse invisible entre les vivants et les fantômes. Alors nous avons décidé d'appeler cet album Epitaph, pour moquer la mort, et pour croire qu'on peut danser avec. Puis, comme à notre habitude, nous avons laissé les chansons mûrir sur scène, au contact du public, pendant une tournée de 22 petites salles en France et en Suisse.

 

Jacco Gardner / Hypnophobia, 2015

rock psychédélique 

Ce deuxième album nous rappelle à quel point nous avions aimé le tout premier coup de massue musical de l'artiste hollandais. Après presque deux ans d'attente, Hypnophobia est bien là. Et il remplit à merveille les clauses du contrat.Des mélodies planantes, une voix douce et incomparable, des paroles à faire pâlir les meilleurs songwriters. On y trouve la passion invétérée de Gardner pour les instruments vintage et y découvre son nouvel amour pour l'exploration et le voyage. Hypnophobia est un prodigieux mélange d'instrumentaux vivifiants et de chansons magistrales. En un mot, hypnotisant. 

 

 Les Innocents / Mandarine, 2015

chanson française 

À l’évidence, la capacité des deux musiciens à composer ensemble des mélodies évidentes n’a en rien été altérée par les années. Autour de guitares acoustiques aux arpèges délicatement égrénés, comme si l'on ne les avait jamais quittées, resurgissent ces deux voix incontournables de la pop française, capables de chœurs ultra-sophistiqués, comme sur le magnifique « Love qui peut ». Avec émotion, nostalgie et un brin d’autodérision, JP Nataf et Jean-Christophe Urbain distillent bon nombre de futurs classiques aux arrangements fouillés et irréprochables, comme « Les Souvenirs devant nous », non sans évoquer la complicité qui unit deux autres monstres sacrés de la chanson française, Alain Souchon et Laurent Voulzy. 

 

Fatoumata Diawara & Roberto Fonseca / At home Live à Marciac

jazz métissé 

Le pianiste cubain et la chanteuse malienne (auréolée de son succès dans le film Timbuktu) ont beaucoup en commun : leur jeunesse, leur fougue, une belle générosité et un parcours qui puise dans leurs racines tout en se projetant vers d'autres cultures. Après leurs succès en solo, les voici à l'aube d'une aventure qui va se poursuivre sur les grandes scènes du monde. Ces morceaux choisis sont un beau symbole; au-delà d'une rencontre musicale qui balaye les continents géographiques et musicaux, on y sent le plus beau des messages : celui de la tolérance et de la paix. 



Dominique A / Eleor

Chanson française

D'un disque à l'autre, par un mouvement naturel de "balancier", comme il l'explique lui-même, le grand Dominique revient cette fois à une formule plus épurée : des chansons aériennes, où la voix profite de l'espace et prend tout son élan sur les violons.On voyage d’ailleurs beaucoup dans ce disque: du Cap Farvel, à la pointe sud du Groenland, par le Canada, en passant par la Nouvelle-Zélande de Central Otago ou l'Espagne profonde peinte dans Semana Santa.Chez Dominique A, les lieux sont autant de points de départ pour la rêverie : Il est d’ailleurs souvent question, dans Eléor, de grandes étendues, d'océans immenses. Le chanteur-écrivain (qui a notamment publié Y revenir, chronique sur ses années d’enfance à Provins) aime imaginer, comme cela s'entend dans ce disque, des espaces vides, des paysages vierges, pour y installer librement ses histoires et ses personnages.

 

Nicolas Nourrit / Pas loin

Chanson française

Un second album aux jolies surprises, qui ne nous fait pas regretter d’avoir attendu sept ans, bien au contraire ! Cet opus pourrait être celui de la consécration. Il en a toutes les qualités. Tantôt drôle, tantôt revendicatif ou réaliste. N’omettant pas l’humour, ce disque reprend certes les ficelles délicieusement reggae des débuts, mais sait aussi se faire tendre, ou plutôt vulnérable – et touche en plein cœur, ne faisant que sublimer la maturité (et confirmer la fragilité) que nous avions déjà décelée sur son premier essai.

 



Between worlds / Avi Avital

Classique / monde

Un instrument classique, la mandoline ? Pas avec Avi Avital. Dans ses mains, elle danse aux accents de Dvorák et Bartók, de fantaisies baroques, de mélodies yiddish et d’airs roumains. Il n’aborde pas seulement son instrument de manière "omnitraditionelle", il le prend pour partir en voyage d’exploration et en même temps lui faire une déclaration d’amour. Il jette des ponts entre le passé et le présent, fait danser un pas de deux à l’Ancien et au Nouveau Monde, et derrière le pupitre de la musique classique s’incline devant diverses formes de musiques populaires et folkloriques sans jamais tomber dans la flagornerie.

 



Berlin / Zenzile, 2014

Electro

Après treize ans de carrière, sept albums, cinq maxis, et des centaines de concerts sur plusieurs continents, vous pensez forcément connaître Zenzile par cœur? Pourtant, si vous les suivez vraiment depuis leurs débuts, vous savez probablement une seule chose : on ne peut absolument pas prévoir à quoi ressemblera un nouvel album des Angevins avant de l’avoir écouté.

Visiblement décomplexés, les Angevins tutoient désormais librement les vieux démons échappés des vinyles de leur adolescence. Orgues fantomatiques, guitares osseuses, basse rampante, le spectre de Bela Lugosi, pourtant dead comme le chantait Bauhaus, plane parfois insidieusement sur ce disque, aussi hanté par les souvenirs fiévreux de ESG, Pink Floyd, Nick Cave ou PIL… Mais tout ici est assumé, digéré, sublimé.

 



 

Asaf Avidan / Gold shadow, 2015

Folk-rock

Avec Gold Shadow, Asaf Avidan signe son 6ème album en 8 ans et conclut de la plus belle des manières un cycle de vie particulièrement dense, fait d’échecs (amoureux) et d’éclatants succès (artistiques). À 34 ans, ce fils de diplomate, né à Jérusalem et grandi entre la Jamaïque, la Thaïlande et Israël, nous gratifie d’un disque rare qui tranche de façon spectaculaire avec la ronde des « marchandises culturelles » par la pureté cash des émotions qu’il véhicule et la riche diversité des matériaux musicaux qu’il convoque : blues, jazz, rock, folk et synth pop...


Sleeping operator / The Barr brothers, 2014.

Folk-rock

The Barr brothers est un groupe originaire de Montréal. Fondé par deux frangins, Brad et Andrew, the Barr brothers sont rejoints par Sarah Pagé (Harpiste Classique), Andres Vidal (Pianiste).Alliant folk, influences africaines, ambiance traditionelle et mélodies hypnotiques, "Sleeping Operator" est un melting pot équilibré et vigoureux, gardant néanmoins une atmosphère de coin de feu. Produit par Ryan Freeland (Bonnie Raitt, Aimee Mann, Ray Lamontagne) à Montreal et Los Angeles. D'autres artistes les rejoignent pour collaborer: Arcade Fire (Richard Reed Parry), les musiciens de Patrick Watson, The Luyas, de Bassekou Kouyate et Little Scream aussi.

 

All is well / Lisa Simone, 2014                        

Jazz

Digne fille de l'immense Nina Simone, Lisa Simone a longtemps interprété le glorieux répertoire de sa mère. Elle se lance enfin aujourd'hui dans la création d'un album original ! Elle se définit pourtant comme quelqu'un de très différent de Nina Simone, vivant dans une époque bien distincte, libre, en paix avec elle-même, alors que sa mère était la femme de tous les combats, de toutes les colères...et surtout, bien sûr, de ceux liés aux droits des Noirs. Une musique basée sur son vécu, sur sa propre transcendance grâce à la magie du chant, et qu'elle souhaite aujourd'hui communiquer au plus grand nombre.

 


The Way / Macy Gray, 2014

soul

Au cours d'une carrière exemplaire récompensée de plusieurs Grammy, Billboard, MTV et BRIT Awards, et des albums vendus à plus de 25 millions d'exemplaires, l'intégrité et l'audace de MACY GRAY lui ont permis de conquérir le coeur des fans et des critiques partout dans le monde. Sa musique transcende les genres, de la soul expérimentale au rock alternatif, en passant par le retro-disco et le hip-hop. Dans The Way, Macy touche à des thèmes puissants tels que l'indépendance féminine, l'amour de soi, et le triomphe face à l'adversité. La songwriter talentueuse nous offre un avant-goût de ce qui nous attend avec un premier single imparable, "Bang Bang".

 


 

 

 

 

 

 

 

Coups de coeur 2014

LIVRES POUR ADULTES 


Joseph / Marie-Hélène LAFON

Buchet-Chastel, 2014.

Joseph est ouvrier agricole, dans une ferme du Cantal. Il a bientôt soixante ans. Il connaît les fermes de son pays, et leurs histoires. Il est doux, silencieux. Il a aimé Sylvie, un été, il avait trente ans. Elle n'était pas d'ici et avait beaucoup souffert, avec et par les hommes. Elle pensait se consoler avec lui, mais Joseph a payé pour tous. Sylvie est partie au milieu de l'hiver avec un autre. Joseph s'est alors mis à boire, comme on tombe dans un trou.
Joseph a un frère, marié, plus beau et entreprenant, qui est allé faire sa vie ailleurs et qui, à la mort du père, a emmené la mère vivre dans sa maison. Joseph reste seul et finira seul. Il est un témoin, un voyeur de la vie des autres. 

 

Au revoir là-haut / Pierre LEMAITRE

Albin Michel, 2013.

Rescapés du chaos de la Grande Guerre, Albert et Edouard comprennent rapidement que le pays ne veut plus d'eux.
Malheur aux vainqueurs ! La France glorifie ses morts et oublie les survivants.
Albert, employé modeste et timoré, a tout perdu. Edouard, artiste flamboyant devenu une « gueule cassée », est écrasé par son histoire familiale. Désarmés et abandonnés après le carnage, tous deux sont condamnés à l'exclusion. Refusant de céder à l'amertume ou au découragement, ils vont, ensemble, imaginer une arnaque d'une audace inouïe qui mettra le pays tout entier en effervescence... Et élever le sacrilège et le blasphème au rang des beaux-arts.

Bien au delà de la vengeance et de la revanche de deux hommes détruits par une guerre vaine et barbare, ce roman est l'histoire caustique et tragique d un défi à la société, à l'Etat, à la famille, à la morale patriotique, responsables de leur enfer. Dans la France traumatisée de l'après guerre qui compte son million et demi de morts, ces deux survivants du brasier se lancent dans une escroquerie d'envergure nationale d'un cynisme absolu.


La Petite communiste qui ne souriait jamais/ Lola LAFON

Actes Sud, 2013.

Retraçant le parcours d une fée gymnaste, qui, dans la Roumanie des années 1980 et sous les yeux émerveillés de la planète entière, vint, en son temps, mettre à mal guerres froides, ordinateurs et records, ce roman est le portrait d une enfant, puis d une femme, évadée de la pesanteur, sacralisée par la pureté de ses gestes et une existence intégralement dévolue à la recherche de la perfection. En mettant en exergue les dévoiements du communisme tout autant que la falsification, par les Occidentaux, de ce que fut la vie dans le bloc de l Est, ce récit, lui-même subtilement acrobate, est aussi une passionnante méditation sur l invention et l impitoyable évaluation du corps féminin.

 


Réparer les vivants / Maylis de Kerangal

Verticales, 2014.

"Le coeur de Simon migrait dans un autre endroit du pays, ses reins, son foie et ses poumons gagnaient d'autres provinces, ils filaient vers d'autres corps". Réparer les vivants est le roman d'une transplantation cardiaque. Telle une chanson de gestes, il tisse les présences et les espaces, les voix et les actes qui vont se relayer en vingt-quatre heures exactement. Roman de tension et de patience, d'accélérations paniques et de pauses méditatives, il trace une aventure métaphysique, à la fois collective et intime, où le coeur, au-delà de sa fonction organique, demeure le siège des affects et le symbole de l'amour.


L'Exception / Audur Ava OLAFSDOTTIR

Zulma, 2014.

"Tu seras toujours la femme de ma vie". Dans le vacarme d'un réveillon de nouvel an, Maria n'entend pas ce que Floki, son mari, lui annonce : il la quitte pour son collègue, spécialiste comme lui de la théorie du chaos. Heureusement, dans la nuit de l'hiver polaire, Perla est là, charitable voisine d'à peine un mètre vingt, co-auteur de romans policiers et conseillère conjugale, qui surgit à tout moment de son appartement de l'entresol pour secourir fort à propos la belle délaissée... Ni Perla la naine surdouée, ni Maria l'épouse idéale démunie devant une orientation sexuelle désormais incompatible, ni les autres acteurs de cette comédie dramatique à l'islandaise adorables bambins, belles-familles consternées ou complices, père génétique inattendu ne détournent le lecteur d'une alerte cocasserie de ton, d'une sorte d'enjouement tendre, de brio ininterrompu qui font de l'Exception un grand roman de la déconstruction et de la reconstruction narcissique à la portée du commun des mortels.

 


Eux sur la photo / Hélène Gerstern

Arléa, 2011.

Une petite annonce dans un journal comme une bouteille à la mer. Hélène cherche la vérité sur sa mère, morte lorsqu’elle avait trois ans. Ses indices : deux noms et une photographie retrouvée dans des papiers de famille, qui montre une jeune femme heureuse et insouciante, entourée de deux hommes qu’Hélène ne connaît pas. Une réponse arrive : Stéphane, un scientifique vivant en Angleterre, a reconnu son père. Commence alors une longue correspondance, parsemée d’indices, d’abord ténus, puis plus troublants. Patiemment, Hélène et Stéphane remontent le temps, dépouillant leurs archives familiales, scrutant des photographies, cherchant dans leur mémoire. Peu à peu, les histoires se recoupent, se répondent, formant un récit différent de ce qu’on leur avait dit. Et leurs découvertes, inattendues, questionnent à leur tour le regard qu’ils portaient sur leur famille, leur enfance, leur propre vie. Avec Eux sur la photo, Hélène Gestern nous livre une magnifique réflexion sur les secrets de famille et la mémoire particulière que fixe la photographie. Elle suggère que le dévoilement d’éléments inconnus, la résolution d’énigmes posées par le passé ne suffisent pas : ce qui compte, c’est la manière dont nous les comprenons et dont nous acceptons qu’ils modifient, ou pas, ce que nous sommes.


Le Pianiste afghan / Chabname ZARIAB

Aubes, 2012.

Mêlant imperceptiblement réalité et fiction, Chabname Zariâb nous raconte l'enfance d'une petite fille, de Kaboul à la France. La petite fille devenue grande rentre en Afghanistan pour y chercher son "amoureux" de la cour d'école, Milad. Qu'est donc devenu le valeureux chevalier aux doigts de pianiste qui s'est jeté sur elle pour la protéger d'une bombe ?


Molosses / Craig Johnson

Gallmeister, 2014.

Une enquête de Walt Longmire
Alors que l'hiver s'installe dans le comté le moins peuplé de l'État le moins peuplé des États-Unis, Walt Longmire, son shérif, se voit confier une curieuse mission : celle de mettre la main sur le propriétaire d'un pouce abandonné à la décharge. L'enquête devient rapidement haute en couleur, car Walt se trouve face à deux molosses qui gardent le terrain, à son vieux propriétaire loufoque et à un promoteur immobilier multimillionnaire qui cherche à prendre possession des lieux pour étendre son vaste ensemble de ranchs luxueux. Sans parler d'un jeune couple fleurant bon la marijuana, de la vieille institutrice au charme incontesté, du perroquet dépressif et déplumé et de quelques cadavres qui bientôt viennent compliquer cette affaire.


Regarde les lumières mon amour / Annie ERNAUX

Seuil, 2014.

Pendant un an, Annie Ernaux a tenu le journal de ses visites à l'hypermarché Auchan du centre commercial des Trois Fontaines situé en région parisienne. "Voir pour écrire, c'est voir autrement ", écrit-elle. On redécouvre en effet à ses côtés le monde de la grande surface. Loin de se résumer à la corvée des courses, celle-ci prend dans ce livre un autre visage : elle devient un grand rendez-vous humain, un véritable spectacle. Avec ce relevé libre de sensations et d'observations, l'hypermarché, espace familier où tout le monde atteint la dignité de sujet littéraire.


Mémé / Philippe TORRETON

Iconoclaste, 2014.

« Mémé, c’est ma mémé, même si ça ne se dit plus. Mémé me manque. Ses silences, ses mots simples au Scrabble, sa maison enfouie sous les pommiers et son buffet d’avant-guerre. Ce texte est subjectif, partial, amoureux, ce n’est pas une enquête, ce n’est pas une biographie, c’est ce que j’ai vu, compris ou pas, ce que j’ai perdu et voulu retenir, une dernière fois. Mémé, c’est mon regard de gamin qui ne veut pas passer à autre chose. » 


En Amazonie : infiltré dans le "meilleur des mondes" /

Jean-Baptiste MALET

Fayard, 2013.

Pour son pic d’activité, à l’approche des fêtes de Noël 2012, Amazon recrute des milliers d’intérimaires. Pour la première fois en France, un journaliste décide d’infiltrer un entrepôt logistique du géant du commerce en ligne. Il intègre l’équipe de nuit. Après avoir souscrit au credo managérial et appris la novlangue de l’entreprise, c’est la plongée dans la mine : il sera pickeur, chargé d’extraire de leurs bins (cellules) des milliers de « produits culturels », amassés sur des kilomètres de rayonnages, marchandises qu’il enverra se faire emballer à la chaîne par un packeur, assigné à cette tâche. Chaque nuit, le pickeur courra son semi-marathon, conscient de la nécessité de faire une belle performance, voire de battre son record, sous le contrôle vigilant et constant des leads (contremaîtres), planqués derrière des écrans : ils calculent en temps réel la cadence de chacun des mouvements des ouvriers, produisent du ratio et admonestent dès qu’un fléchissement est enregistré... Bienvenue dans le pire du « meilleur des mondes », celui qui réinvente le stakhanovisme et la délation sympathiques, avec tutoiement. Plus de quarante-deux heures nocturnes par semaine, en période de pointe. Un récit époustouflant. Jean-Baptiste Malet nous entraîne de l’autre côté de l’écran, une fois la commande validée. La librairie en ligne n’a plus rien de virtuel, l’acheteur ne pourra plus dire qu’il ignorait tout de la condition faite aux « amazoniens ».


Salaam Palestine ! / Véronique Massenot

Boîtes à bulles, 2013.

Ce «livre-carnet» raconte le voyage que les auteurs (un écrivain, un dessinateur et un photographe) ont entrepris en octobre 2009, dans le cadre d'un échange artistique franco-palestinien entre les Centres Culturels Français sur place et le Rendez-Vous du Carnet de Voyage de Clermont-Ferrand.

Ils sont partis dans l'idée de faire le portrait d'une Palestine méconnue, vécue et racontée par les Palestiniens eux-mêmes. Pour cela, ils ont apporté avec eux une exposition de leurs travaux qui voyageait de CCF en CCF, depuis Hébron jusqu'à Naplouse en passant par Ramallah. Les vernissages furent l'occasion de premières rencontres et ensuite, les choses se sont vite enchaînées : «Les Palestiniens se sentent si peu reconnus, ont tant besoin d'être écoutés, qu'il nous fut très facile de les aborder. Entretiens, portraits sur le vif, reportages photographiques... Nous n'avons pas chômé !».

Un carnet de route à trois voix qui fait la part belle à l'humain.

 

BANDES DESSINEES ADULTES


 

 

Rouge comme la neige / Christian De Metter

Casterman, 2014.

Colorado, 1896. Cela fait six ans que la veuve Mackinley a perdu son mari à la bataille de Wounded Knee ainsi que sa fille, Abby, disparue mystérieusement quelques mois plus tard. L'annonce d'un procès en ville vient rouvrir les blessures du passé : ce Buck Macfly que l'on accuse de kidnapping semble savoir où se trouverait Abby. Mais il ne parlera qu'en échange de sa liberté. Commence alors une cavale désespérée pour une mère en quête de vérité.


 

 

Little Joséphine / Valérie VILLIEU ; Rafaël SARFATI

La Boîte à bulles, 2012.

« "Je suis comme un bout de bois, je regarde le ciel, les nuages, et je me sens rien" m’a dit un jour une patiente. Je suis infirmière à domicile, et Joséphine fait partie de ces rencontres importantes de ma vie d’infirmière. Une indéfinissable sensation de ressemblance, d’affinité comme on le connaît rarement dans une vie. J’ai eu la chance de la rencontrer, elle, qui se disait la fille d’Arsène Lupin ! L’humour était notre langage, notre terrain de jeu et notre lien. Elle était drôle et étonnement vivante malgré les troubles dont elle souffrait. Joséphine a questionné des choses essentielles pour moi, m’a aidé à mieux penser mon travail pour ne pas me perdre dans la passivité, l’indifférence.
Par ce récit, je voudrais dire qu’il ne faut jamais capituler face à ces troubles du comportement si déstabilisants pour nous "bien portants" Il faut toujours chercher le lien, la porte qui nous permet d’accéder à l’autre. Et là, on peut être prêts à se laisser bouleverser par "la demoiselle aux yeux verts" ! "Parole d’indien !".»

 


Les Vieux fourneaux / Wilfrid Lupano ; Paul CAUUET

Dargaud, 2014.

Trois septuagénaires, amis d’enfance, se lancent dans un road-movie rocambolesque vers la Toscane. Explications : Antoine vient d’enterrer sa femme et apprend qu’elle l’a trompé, il y a 40 ans, et avec le patron ! Son âme de cégétiste en prend un coup et il décide de commettre un crime passionnel rétroactif. Pierrot, chef de bande d’anars aveugles (Ni yeux, ni maître !), Mimile et Sophie feront tout pour l’en empêcher… 


Les Enfants de la liberté / Marc LEVY ; Alain GRAND

Casterman, 2013.

En novembre 1942, de jeunes paysans et ouvriers du Sud-Ouest de la France, hommes et femmes pour la plupart immigrés, constituèrent un mouvement de résistance militaire baptisé «La 35e brigade FTP-MOI». Traqués, luttant dans la misère et dans l'oubli, ils étaient le symbole de la fraternité et d'une humanité qui résistait à la haine. Leur lutte hors-la-loi était porteuse de valeurs essentielles. Torturés, fusillés, déportés ou morts au combat, ils sont tombés en criant «vive la France» avec un accent étranger. L'un d'entre eux était mon père. Sous la terre de France reposent ses copains. Chaque fois que j'entends quelqu'un exprimer ses idées, au milieu de notre monde libre, je pense à eux, à ce que je leur dois. Alors, je me souviens que le mot «étranger» est une des plus belles promesses du monde, une promesse en couleur ou la diversité des hommes est belle, belle comme la Liberté.


Le silence de Lounès / BARU ; Pierre PLACE

Casterman, 2013.

"Putain, Gianni, tu te rends pas compte que ton père, lui, il a aidé le F.L.N., et le mien il a rien fait. Tout son pays se battait, et lui, il a pas remué le petit doigt". Une poignante histoire de filiation, pleine de non-dits, de fureurs rentrées, de violence et d'espoirs déçus.


Une histoire d'hommes / ZEP

Rue de sèvres, 2013.

Après s'être séparés plusieurs années auparavant, une bande de copains et membres d'un groupe de rock se retrouvent chez l'un d'eux, Sandro. Certains ont réussi, d'autres moins. Au détour de flash-back sur les concerts, la drogue, les amours passagères, ils comprennent les événements mal perçus à l'époque et découvrent que quelque chose de plus fort que la musique unit certains d'entre eux.


Pendant que le roi de Prusse faisait la guerre qui donc lui reprisait ses chaussettes / ZIDROU ; ROGER

Dargaud, 2013

Un duo inédit pour un album plein d'humanité et de tendresse : Zidrou et Roger, le dessinateur de Jazz Maynard, signent le one-shot Pendant que le Roi de Prusse faisait la guerre, qui donc lui reprisait ses chaussettes ? Eh bien, c'est sa maman ! Madame Hubeau, elle, s'occupe seule de son grand enfant de 40 ans, Michel, handicapé. Un quotidien certes difficile, mais joyeux et qu'elle assume avec courage et générosité. Un magnifique hommage à toutes ces personnes admirables qui se battent dans l'ombre.

 


 

   

 

DVD

 

Philomena / Stephen Frears, 2014

Irlande, 1952 : Philomena Lee, encore adolescente, tombe enceinte. Considérée comme une « femme déchue », elle est envoyée au couvent, et son fils lui est retiré. 50 ans plus tard, elle va solliciter l’aide de Martin Sixsmith, journaliste désabusé et cynique pour tenter de le retrouver. Ensemble, ils partent pour l’Amérique où ils tisseront une relation à la fois drôle et profondément émouvante. 


Dallas buyers club / Jean-Marc Vallée, 2014.

1986, Dallas, Texas, une histoire vraie. Ron Woodroof a 35 ans, des bottes, un Stetson, c’est un cow-boy, un vrai. Sa vie : sexe, drogue et rodéo. Tout bascule quand, diagnostiqué séropositif, il lui reste 30 jours à vivre. Révolté par l’impuissance du corps médical, il recourt à des traitements alternatifs non officiels. Au fil du temps, il rassemble d’autres malades en quête de guérison : le Dallas Buyers Club est né. Mais son succès gêne, Ron doit s’engager dans une bataille contre les laboratoires et les autorités fédérales. C’est son combat pour une nouvelle cause… et pour sa propre vie. 

 


Alabama Monroe /Félix VAN GROENINGER, 2012.

Didier et Élise vivent une histoire d'amour passionnée et rythmée par la musique. Lui, joue du banjo dans un groupe de Bluegrass Country et vénère l'Amérique. Elle, tient un salon de tatouage et chante dans le groupe de Didier. De leur union fusionnelle naît une fille, Maybelle... 


Des Abeilles et des hommes / Markus IMHOOF, 2013.

Entre 50 et 90% des abeilles ont disparu depuis quinze ans. Cette épidémie, d'une violence et d'une ampleur phénoménale, est en train de se propager de ruche en ruche sur toute la planète. Partout, le même scénario : par milliards, les abeilles quittent leurs ruches pour ne plus y revenir. Aucun cadavre à proximité. Aucun prédateur visible. Arrivée sur Terre 60 millions d'années avant l'homme, l'Apis melifera (l'abeille à miel) est aussi indispensable à notre économie qu'à notre survie. Aujourd'hui, nous avons de quoi être préoccupés : 80% des espèces végétales ont besoin des abeilles pour être fécondées. Sans elles, pas de pollinisation, donc pratiquement plus de fruits, ni légumes. 


Starbuck / Ken SCOTT, 2012.

Alors qu’il s’apprête à être père, David Wosniak, éternel adolescent de 42 ans, découvre être le géniteur anonyme de 533 enfants déterminés à le retrouver. 

 


Tel père, tel fils / Hirokazu KORE-EDA, 2013.

Ryota, un architecte obsédé par la réussite professionnelle, forme avec sa jeune épouse et leur fils de 6 ans une famille idéale. Tous ses repères volent en éclats quand la maternité de l'hôpital où est né leur enfant leur apprend que deux nourrissons ont été échangés à la naissance : le garçon qu'il a élevé n'est pas le sien et leur fils biologique a grandi dans un milieu plus modeste...


Gabrielle / Louise ARCHAMBAULT, 2013.

Gabrielle et Martin tombent fous amoureux l'un de l'autre. Mais leur entourage ne leur permet pas de vivre cet amour comme ils l'entendent car Gabrielle et Martin ne sont pas tout à fait comme les autres. Déterminés, ils devront affronter les préjugés pour espérer vivre une histoire d'amour qui n'a rien d'ordinaire. 

 

 

 

CD

  An awesome wave / Alt-J, 2004                                          

 


Mundo meu / Flavia Coelho, 2014.                                    

A coup de rêves / Ben L'Oncle Soul, 2014.

Love muzik / Camille BAZBAZ, 2013.

 Monk'roll / Francesco BEARZATTI, 2013

 Evereyday robots / Damon ALBARN, 2014.

 From here to now to you / Jack JOHNSON, 2013.

 Bossa muffin, nosso diario éditions / Flavia COELHO, 2012.

 Nathalie MERCHANT, 2014.
   

 

 

 

 

 

ETE 2013

ROMANS ADULTES


Profanes / Jeanne BENAMEUR

Actes Sud, 2012.

Ils sont quatre, ils ne se connaissent pas mais ils vont rythmer la vie du docteur Octave Lassalle qui les a soigneusement choisis comme on compose une équipe, comme avant autour de la table d'opération, mais cette fois-ci, c'est sa propre peau qu'il sauve, sa propre sortie qu'il prépare. Ensemble, cette improbable communauté progressivement tissée de liens aussi puissants qu'inattendus, franchira un seuil, celui des blessures secrètes. Un hymne à la vie et un plaidoyer pour la seule foi qui vaille : celle de l'homme en l'homme.


Anquetil tout seul / Paul FOURNEL

Seuil, 2012.

Jacques Anquetil, premier coureur a avoir été quintuple vainqueur du tour de France, a marqué l'enfance de Paul Fournel. Il l'a suivi, admiré sans jamais chercher à le comprendre, ajoutant du mystère à son mystère. A travers un regard personnel et décalé, Paul Fournel scrute les facettes publiques et intimes d'un personnage complexe, quasi romanesque, monstre sacré du cyclisme de l'après-guerre en France. Mais ce cycliste de génie aimait-il vraiment le vélo ?


A travers les champs bleus / Claire KEEGAN 

Wespieser, 2012.

« Plus tôt, les femmes étaient venues avec des fleurs, chacune d’une nuance de rouge plus foncée. Dans la chapelle, où ils attendaient, leur parfum était fort. L’organiste a lentement joué la toccata de Bach, mais un frémissement de doute se répandait sur les bancs. »

Dès l’initiale de la nouvelle titre, avec ce « frémissement de doute », Claire Keegan parvient à suggérer un trouble, que confirmeront les premiers balbutiements du prêtre au moment de célébrer le mariage.
Les huit nouvelles de ce recueil, pour l’essentiel enracinées dans la terre d’Irlande, évoquent le pouvoir dévastateur des mots (La Mort lente et douloureuse), les relations des pères et de leurs filles (Le Cadeau d’adieu, La Fille du forestier), les amours impossibles (À travers les champs bleus, Chevaux noirs, La Nuit des sorbiers), la force des préjugés (Près du bord de l’eau) ou le poids des traditions (Renoncement). Tout comme dans L’Antarctique (2010) et Les Trois Lumières (2011), le regard acéré et les phrases ciselées de l’écrivain en imposent. Sans jamais rien affirmer, Claire Keegan parvient, dans ses textes d’une beauté lapidaire, à susciter d’inoubliables émotions de lecture.

 

 

 

L'Embellie / Audur Ava Olafsdottir

Zulma, 2012


C’est la belle histoire d’une femme libre et d’un enfant prêté, le temps d’une équipée hivernale autour de l’Islande. En ce ténébreux mois de novembre, la narratrice voit son mari la quitter sans préavis et sa meilleure amie lui confier son fils de quatre ans. Qu'à cela ne tienne, elle partira pour un tour de son île noire, seule avec Tumi, étrange petit bonhomme, presque sourd, avec de grosses loupes en guise de lunettes. Avec un humour fantasque et une drôlerie décapante, l’Embellie ne cesse de nous enchanter par cette relation cocasse, de plus en plus attentive, émouvante, entre la voyageuse et son minuscule passager. Ainsi que par sa façon incroyablement libre et allègre de prendre les péripéties de la vie et de la vie amoureuse, sur fond de blessure originelle. Et l’on se glisse dans l’Embellie avec le même bonheur immense que dans Rosa candida, en une sorte d’exultation complice qui ne nous quitte plus.

 

Dans l'ombre de la lumière / Claude PUJADE-RENAUD

Actes Sud, 2013.


Dans la vie de saint Augustin se tient une ombre, une femme, nommée Elissa dans le roman, qui partagea sa foi manichéenne, fut sa concubine, lui donna un fils, vécut avec lui à Carthage, Thagaste, puis en Italie où le jeune rhéteur la congédia de son existence… Quand Elissa prend la parole, aux premières pages de ce livre, presque douze ans ont passé depuis sa “répudiation”. Revenue vivre à Carthage, elle s’est liée d’amitié avec un couple dont le mari, Silvanus, a pour métier de consigner sur des parchemins les discours d’avocats, rhéteurs ou prédicateurs. C’est par lui qu’elle apprend le passage prochain à Carthage d’Augustinus, désormais évêque d’Hippone…

 
 

Bon rétablissement / Marie-Sabine ROGER

Rouergue, 2012.

Sauvé d’une chute dans la Seine, un homme un peu ours et misanthrope de 67 ans, se retrouve immobilisé dans un lit d’hôpital pendant un mois et demi. Cela lui donne le temps de revisiter sa vie, avec ses bons et mauvais côtés, et surtout de rencontrer des personnes inattendues, lui qui n’attendait plus beaucoup de surprises dans sa vie.

   L'odeur des planches / Samira SEDIRA

Rouergue, 2013.


Comédienne dans les plus grands théâtres publics, Samira Sedira se retrouve à 44 ans en fins de droit, faute d’engagements, et obligée de faire des ménages pour survivre. Fille de travailleurs immigrés algériens, elle est alors renvoyée brutalement à ses origines sociales, elle qui croyait s’en être échappée. Dans ce journal du désenchantement, elle croise les fils de sa mémoire familiale, son quotidien de bonne à tout faire et son amour pour le monde du théâtre. Des ombres à la lumière, un premier « roman » très fort.

 
 

En vieillissant les hommes pleurent / Jean-Luc SEIGLE

Flammarion, 2012.


9 juillet 1961. Dès le lever du jour, il fait déjà une chaleur à crever. Albert est ouvrier chez Michelin. Suzanne coud ses robes elle-même. Gilles, leur cadet, se passionne pour un roman de Balzac. Ce jour-là, la télévision fait son entrée dans la famille Chassaing. Tous attendent de voir Henri, le fils aîné, dans le reportage sur la guerre d'Algérie diffusé le soir même. Pour Albert, c'est le monde qui bascule. Saura-t-il y trouver sa place ?
Réflexion sur la modernité et le passage à la société de consommation, En vieillissant les hommes pleurent jette un regard saisissant sur les années 1960, théâtre intime et silencieux d'un des plus grands bouleversements du siècle dernier.

   

Les Enfants des justes / Christian SIGNOL

Albin Michel, 2013.

En 1942, dans le département de la Dordogne, la ligne de démarcation croise le cours de l’Isle. La ferme des Laborie est à deux pas de la rivière et Virgile, n’écoutant que son cœur, ne refuse jamais sa barque à ceux qui tentent de passer en zone libre. Lorsqu’on propose à Virgile et à Victoria qui n’ont jamais pu avoir d’enfants, de cacher Sarah et Elie, deux gamins juifs perdus dans la tourmente, ils accueillent les petits réfugiés comme un don du ciel. Au fil des jours, malgré les trahisons, les dénonciations, les contrôles incessants, la Résistance s’organise dans le Périgord jusqu’aux reflux des troupes allemandes dans le sang et la terreur. Avec une sensibilité, une justesse de ton qui bouleversent, Christian Signol évoque cette période douloureuse de l’Histoire où, comme les Laborie, de nombreux Français n’hésitèrent pas à mettre leur vie en jeu avec la simple certitude d’accomplir leur devoir de citoyen, d’être humain. 

 
 

A la trace / Deon MEYER

Seuil, 2012. (RP)


Chacun des protagonistes de ce roman aux intrigues apparemment distinctes laisse des traces. Toutes, à un moment donné, vont se croiser.
Milla, mère de famille qui plaque son foyer et rejoint l’Agence de Renseignement Présidentielle au moment où un groupuscule islamiste s’agite de manière préoccupante.
L’aventurier Lemmer qui protège le transfert à la frontière du Zimbabwe de deux inestimables rhinos noirs. Lukas Becker, l’archéologue aux prises avec les gangs de la plaine du Cap. L’ex-flic Mat Joubert, devenu détective privé, chargé d’enquêter sur la disparition d’un cadre de l’Atlantic Bus Company.
Comparée à l’univers du polar américain (corruption, drogue, prostitution), la matière romanesque de À la trace, qui allie « le monde animal, inhérent à notre culture », des contrebandes pittoresques, l’émancipation des femmes, la culture gangsta des villes, frappe par sa richesse et sa diversité.

 
 

Fantôme / Jo NESBO

Gallimard, 2013. (RP)


Trois ans après avoir démissionné de la police norvégienne et s’être exilé à Hong Kong, Harry Hole revient à Oslo. Mais, cette fois-ci, l'affaire s’annonce plus difficile que prévue, intime et douloureuse : Oleg, le fils de Rakel, le grand amour de Harry, a été arrêté pour le meurtre d’un dealer avec lequel il s’était acoquiné. Tout semble accabler le jeune homme. Ne manque plus que le mobile. Très vite, Harry découvre que la victime et Oleg officiaient pour un mystérieux groupe de dealers, dirigé par quelqu’un dont on ne sait pour ainsi dire rien, hormis son nom : Dubaï. L’apparition de Dubaï à Oslo a coïncidé avec celle d’une nouvelle drogue dans les bas-fonds de la ville, la fioline, une substance créant une dépendance très forte mais qui n’est pas aussi destructrice que d’autres stupéfiants comme l’héroïne.
Alors que la corruption semble gangréner les différents échelons du pouvoir politique et de la police locale, Harry met, sans le savoir, les pieds dans une fourmilière criminelle et va très vite devenir la proie des différents malfrats qui œuvrent dans l’ombre pour le maintien d’un statu quo…

 

BANDES DESSINEES ADULTES


L'Appel des origines (3 tomes) / Joël CALLEDE

Vent d'Ouest, 2011.

Tout mettre en péril pour partir en quête de ses origines ?

Harlem, les années 20. La jeune Anna travaille la journée dans le restaurant de son oncle et sa tante, et la nuit danse au rythme du jazz. Une vie qui pourrait être légère… Mais Anna est tourmentée par ses origines : elle est métisse, un statut difficile qui l’empêche de trouver sa place. Un jour, elle découvre l’existence de son père inconnu : un Blanc, mystérieusement disparu en Afrique. Elle ne pense plus qu’à le retrouver, et réussit à se joindre aux membres d’une expédition se rendant sur le continent noir à la recherche des origines de l’Homme. À chacun sa quête, à chacun ses origines : les voici partis ensemble à la poursuite de leurs chimères.

 


Les Ignorants / Etienne DAVODEAU

Futuropolis, 2011.

Un vigneron chez Jean-Pierre Gibrat ou chez Emmanuel Guibert, et un auteur de bande dessinée dans la vigne : mais qui sont-ils ? Deux ignorants !
Comment, pourquoi, et pour qui faire des livres ou du vin ? Les réponses à ces questions forment le récit vivant et joyeux d’une initiation croisée. 
Par un beau temps d’hiver, deux individus, bonnets sur la tête, sécateur en main, taillent une vigne. L’un a le geste et la parole assurés. L’autre, plus emprunté, regarde le premier, cherche à comprendre « ce qui relie ce type à sa vigne », et s’étonne de « la singulière fusion entre un individu et un morceau de rocher battu par les vents ».
Le premier est vigneron, le second auteur de bandes dessinées.
Pendant un an, Étienne Davodeau a goûté aux joies de la taille, du décavaillonnage, de la tonnellerie ou encore s’est interrogé sur la biodynamie.
Richard Leroy, de son côté, a lu des bandes dessinées choisies par Étienne, a rencontré des auteurs, s’est rendu dans des festivals, est allé chez un imprimeur, s’est penché sur la planche à dessin d’Étienne...
Étienne et Richard échangent leurs savoirs et savoir-faire, mettent en évidence les points que ces pratiques (artistiques et vigneronnes) peuvent avoir en commun ; et ils sont plus nombreux qu’on ne pourrait l’envisager de prime abord…


Camargue rouge / Michel FAURE

Glénat, 2013.

Dans un tout petit musée de Saintes-Maries-de-la-Mer, on peut contempler le souvenir d’un moment qui semble imaginaire, tellement il fut incroyable… Au début du XXe siècle, toute la troupe du Wild West Show, Buffalo Bill en tête, se retrouva coincée sur le port de Marseille. Un riche propriétaire camarguais, el Baroncelli, leur proposa alors de s’installer sur ses terres du delta du Rhône. Michel Faure, amateur d’histoires savoureuses, ne pouvait pas passer à côté de celle-ci : la rencontre entre les plus grands chefs indiens et le peuple des gitans et des gardians. L’extraordinaire confrontation entre les femmes gitanes et les indiennes, qui se ressemblent tant. Et tout ce qui peut découler d’un tel choc de civilisations : amour, conflit, jalousie. Une histoire authentique, et qui valait bien un beau livre…


Le Feul / Jean-Charles GAUDIN

Soleil, 2011.

Le Feul, tel que l’on nomme la maladie, tue sans distinction hommes, femmes et enfants de toutes races. Parmi ceux-là, les Oldis pleurent leurs morts sans comprendre l’origine du mal qui les terrasse peu à peu. La découverte d’un Bourouwn, membre de la tribu rivale, risque de précipiter les deux peuples dans une lutte inévitable. Pourtant, au-delà des rivalités et des préjugés, ces deux tribus vont devoir s’unir pour comprendre et faire face à la maladie… Un ennemi sans visage, une histoire humaine, un combat pour la vie.


Plogoff / Delphine LE LAY et Alexis HORELLOU

Delcourt, 2013.

Plogoff, charmant village de Bretagne, vit tranquillement au rythme des saisons, des vacanciers et de son marché  hebdomadaire... Nous sommes en 1975, près de la Pointe du Raz et l'Etat, qui continue sa politique du tout nucléaire, après le choc pétrolier de 1973, veut implanter une centrale sur la Pointe. Accepté par le Conseil Général et le Conseil Régional du Finistère, ce projet rencontre dès le départ, beaucoup de méfiance de la part des habitants. Et la mairie de Plogoff refuse l'implantation, suite à la mobilisation, aux tractages et réunions d'informations sur le sujet. 


Espana La Vida / Maximilien LE ROY

Casterman, 2013.

" L'histoire de la guerre civile en Espagne sera pénible à écrire. La cause était grande, la victoire possible. Les hommes furent quotidiennement admirables de courage et d'abnégation -même quand il leur arriva de manquer de capacité d'organisation. Il fallut, pour vaincre le peuple espagnol, outre l'effort désespéré des classes réactionnaires, l'intervention massive de deux grandes puissances totalitaires et la pression, tantôt sournoise, tantôt avouée, des gouvernements démocratiques, plus conservateurs en réalité que démocratiques. Il y fallut aussi, à l'intérieur, l'action dissolvante du parti stalinien qui, en poursuivant -sans considération de moyens- ses fins personnelles, c'est-à-dire celles de la politique d'une bureaucratie totalitaire russe extrêmement égoïste et, de plus, fort compromise, a joué par moments un rôle tout à fait funeste. Il est à souhaiter que ces aspects du drame espagnol soient connus. Car l'Histoire continue. " Victor Serge

 

DVD ADULTES


Quartier lointain / Sam GABARSKI, 2012.

Thomas, la cinquantaine, père de famille, arrive par hasard dans la ville de son enfance. Pris d’un malaise, il se réveille quarante ans plus tôt, dans son corps d’adolescent. Projeté dans le passé, il va non seulement revivre son premier amour, mais aussi chercher à comprendre les raisons du mystérieux départ de son père. Mais peut-on modifier son passé en le revivant ? 


Eden à l'Ouest / Costa GAVRAS, 2009.

Comme dans l'Odyssée, c'est en mer Egée que l'aventure d'Elias, notre héros sans légende, commence. Sur la même mer, sous le même soleil et le même ciel qu'à l'aube de la civilisation. Après bien des péripéties, dont une escale au paradis et un bref séjour en enfer, son épopée finit magiquement à Paris. Paris, que chaque errant voit briller au plus profond de ses rêves dans son sommeil incertain.


The world is big / Stephan KOMANDAREV, 2011.

Après un accident de voiture, Alex, un jeune homme d’origine bulgare élevé en Allemagne, devient amnésique. Pour tenter de le guérir, son grand père organise son retour dans son pays d’origine, la Bulgarie. Ce périple initiatique à travers l’Europe permettra à Alex de retrouver sa mémoire et son identité.


La Source des femmes / Radu MIHAILEANU, 2011.

Dans un village du Maghreb, au cœur de l’Atlas, le seul point d’eau est situé sur les hauteurs de la montagne et chaque jour, les femmes s’épuisent à porter les seaux sous un soleil de plomb. Nombre de villageoises ont perdu l’enfant qu’elles portaient à cause d’un effort trop violent ou d’une mauvaise chute. Après un nouvel accident, Leïla (Leïla Bekhti) décide qu’il est temps de forcer les hommes à agir pour raccorder l’eau au village. Et puisqu’ils traînent les pieds, elle engage toute la gent féminine à faire la grève de l’amour… Un fait-divers survenu en Turquie en 2001 a inspiré au cinéaste roumain Radu Mihaileanu ce conte oriental moderne, qui oscille constamment entre drame et comédie.


Café de Flore / Jean-Marc VALLEE, 2011.

Il n’est pas facile de dire adieu à ceux qu’on aime ; pour y parvenir, il faut parfois toute une vie ou deux. Entre le Paris des années 1960 et le Montréal d’aujourd’hui se déploie une vaste histoire d’amour à la fois sombre et lumineuse, troublante et malgré tout pleine d’espoir. Café de Flore raconte les destins croisés de Jacqueline une jeune parisienne mère d’un enfant unique, d’Antoine un DJ montréalais ainsi que des femmes qui l’entourent. Ce qui les relie : l’amour, troublant, maladroit, imparfait et inachevé? humain.

 

CD ADULTES


Jacques HIGELIN / Beau repaire, 2013. (Chanson française)

Nick Cave and the Bad Seeds / Push the sky away, 2013. (Rock)

Sophie HUNGER / The danger of light, 2012. (Rock)

Miles KANE / Don't forget who you are, 2013. (Rock)

Roberto FONSECA / Yo, 2012. (jazz)

Lady / LADY, 2013. (Soul)

Django unchained (B.O.F.), 2013.

 

 

 

 



 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 


 


SHARE

SHARE